Traitement I-131 pour le cancer thyroïdien différencié

L’utilisation de l’iode radioactif après ablation constitue la norme en matière de traitement du cancer thyroïdien différencié, ce que confirment des dizaines d’années de succès en milieu clinique1. Examinons les données suivantes :

  • le taux de survie sans récidive sur dix ans des patients atteints d’un cancer thyroïdien différencié recevant un traitement à l’iode radioactif après une thyroïdectomie totale (ablation chirurgicale de la thyroïde) dépasse 96 %2;
  • les patients atteints d’un cancer thyroïdien différencié classés comme présentant un risque élevé de récidive après avoir reçu le traitement initial affichaient des taux de récidive analogues après un traitement à l’iode radioactif efficace à ceux des patients présentant un faible risque (consulter la figure 1)2;

Survie sans récidive chez les patients à risque élevé
et à faible risque (P = 0,68)2

Le groupe de patient à risque élevé et celui des patients à faible risque ont un taux de survie sans récidive stable à un peu plus que 0,9 au bout de 5 ans

Figure 1

  • il ressort d’une étude récente que les patients à faible risque âgés de plus de 45 ans qui reçoivent une dose d’au moins 54 mCi présentent un taux de mortalité significativement inférieur (P = 0,002) dans les 15 années suivant le traitement et un taux d’ablation efficace plus élevé que celui des patients ayant reçu une dose plus faible (consulter la figure 2)3;

Les patients atteints d’un cancer thyroïdien différencié à faible risque âgés ou moins 45 ans ayant reçu une dose d’iode radioactif plus élevée affichaient un taux de mortalité inférieur
dans les 15 années suivant le traitement3*†.

Graphique complexe décrit par le titre

Figure 2

* Patients souffrant d’un cancer thyroïdien différencié classés à faible risque et atteints d’une tumeur pT1 ou b-T2 sans ganglion lymphatique ou métastases à distance.
Après rémission complète.

  • une étude marquante à laquelle ont participé plus de 1 300 patients atteints d’un cancer thyroïdien a démontré que, 30 ans après le traitement, le taux cumulatif de mortalité dû au cancer chez les patients n’ayant pas reçu de traitement à l’iode radioactif après ablation était trois fois plus élevé que celui des patients l’ayant reçu (P = 0,03)4.

Les iodes-131 ne sont pas tous égaux

HICONMD I-131 de Jubilant DraxImage est un iode radioactif de qualité pharmaceutique approuvé par la FDA pour le traitement de l’hyperthyroïdie, qui se conforme aux bonnes pratiques de fabrication (BPF) actuelles en matière de qualité, de pureté et de concentration.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ :
Ces renseignements ne constituent nullement des conseils médicaux. La responsabilité des soins aux patients incombe au professionnel de la santé en fonction de son permis d’exercice, de son expérience et de ses connaissances du patient. Pour obtenir de l’information posologique complète, y compris les indications, les contre-indications, les mises en garde, les précautions et les effets indésirables, veuillez consulter l’étiquette de produit appropriée.

En savoir davantage sur HICONMD I-131 de Jubilant DraxImage.

Références :

  1. Siegal E. The beginnings of radioiodine therapy of metastatic thyroid carcinoma: a memoir of Samuel M. Seidlin, MD (1895-1955) and his celebrated patient. Ca Biother & Radiopharm. 1999;14(2):71–79.
  2. Verburg FA, Stokkel MPM, Duren C, et al. No survival difference after successful 131I ablation between patients with initially low-risk and high-risk differentiated thyroid cancer. Eur J Nucl Med Mol Imaging. 2010;37:276–283.
  3. Verburg FA, Mäder U, Reiners C, Hänscheid H. Long-term survival in differentiated thyroid cancer is worse after low-activity initial post-surgical 131I therapy in both high- and low-risk patients. J Clin Endocrinol Metab. 2014;99(12):4487–96.
  4. Mazzaferri EL, Jhiang SM. Long-term impact of initial surgical and medical therapy on papillary and follicular thyroid cancer. Am J Med. 1994;97(5):418-28.